Navigation – Plan du site
Autour du vivant, son espace et son environnement

L’apport de la géomatique aux nouvelles recherches archéologiques en Asie centrale

Gourguen Davtian
p. 573-585

Résumés

L’utilisation des Systèmes d’Information Géographique (SIG) en archéologie contribue largement au renouvellement de la réflexion sur les interactions société/espace et société/environnement, tant du point de vue des résultats obtenus que de la manière de les obtenir ; elle influe sur les processus d’élaboration du raisonnement archéologique. Les SIG s'inscrivent dans la démarche générale d'informatisation qui a pour conséquence la dématérialisation de l'enregistrement des données et de leur traitement. Ce phénomène concerne l'ensemble du processus de construction de la connaissance en archéologie, du terrain à la publication.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gourguen Davtian, « L’apport de la géomatique aux nouvelles recherches archéologiques en Asie centrale », Cahiers d’Asie centrale, 21/22 | 2013, 573-585.

Référence électronique

Gourguen Davtian, « L’apport de la géomatique aux nouvelles recherches archéologiques en Asie centrale », Cahiers d’Asie centrale [En ligne], 21/22 | 2013, mis en ligne le 30 septembre 2014, consulté le 28 mai 2017. URL : http://asiecentrale.revues.org/2092

Haut de page

Auteur

Gourguen Davtian

Gourgen Davtian est ingénieur de recherche au CNRS-UMR 7264. Il s'est spécialisé dans les études géomatiques (Système d'Information Géographique, télédétection, GPS, analyse spatiale). Il a travaillé dans de nombreux pays à travers le monde et en particulier durant les dix dernières années en Asie centrale (Turkménistan, Ouzbékistan), au Moyen-Orient (Syrie, Jordanie, Arménie), au Yémen et en Oman. gourguen.davtian@cepam.cnrs.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Les cahiers de Revues.org