Navigation – Plan du site

Présentation

Publication de l’Institut Français d’Études sur l’Asie centrale, les Cahiers d’Asie centrale présentent les résultats de recherches en sciences humaines et sociales dans l’aire centrasiatique. Appréhendant un vaste espace largement méconnu, placé au carrefour des mondes russe, turc, chinois et iranien, cette revue pluridisciplinaire aide à la compréhension de ses réalités et de ses mutations. Elle propose une multiplicité de points de vue, en conjuguant des articles écrits par des chercheurs locaux et occidentaux. Chaque numéro comprend un dossier thématique, une libre revue et traite de l’actualité scientifique. Les articles sont soumis à une évaluation anonyme par un comité scientifique international.

Visualisation du site

En cas de problème pour visualiser certains caractères issus de la translittération des alphabets cyrillique ou arabe, nous vous invitons à utiliser les navigateurs suivants : Firefox, Internet Explorer 7, Opera ou Safari.
Par ailleurs, il est toujours possible de se référer à la version PDF des articles, également disponible sur le site. 

Dernier numéro en ligne
23 | 2014
Le Kazakhstan en mutation

Les steppes kazakhes entre colonisation et soviétisation (1800-1920)
Sous la direction de Catherine Poujol
Couverture
Informations sur cette image
Crédits : Anne Chabaud

Peu connue dans nos contrées, l’histoire des steppes kazakhes nous interpelle. Elle nous fascine par le puissant appel au voyage qu’elle suscite en Europe depuis le Moyen Age, comme par l’énigme géopolitique qu’elle continue de poser depuis le début du xxe siècle, quant à sa réalité et son impact dans l’histoire de ses voisins.

Conçu comme une succession de terroirs parfois difficilement identifiables, l’espace kazakh résiste à l’analyse des structures de pouvoir, des échanges, des flux économiques, des contraintes sociales, des permanences culturelles, telle qu’on la pratique pour les sociétés sédentaires voisines de Transoxiane, comme de Russie ou de Chine. Il faut donc s’efforcer de combler ces lacunes, au moins d’y contribuer, car il existe une nouvelle école d’études kazakhes qui, à l’échelle locale comme internationale a porté ses fruits depuis deux décennies. La tâche est ardue tant elle est d’envergure, par le silence des sources sur de nombreuses questions et leur forme parfois difficilement exploitable scientifiquement. C’est pourquoi il faut privilégier les études « micro-régionales » ponctuelles, sur des thèmes précis, tout en croisant des approches différentes : historique, politique, sociologique, démographique, anthropologique.

C’est là le but du présent ouvrage qui a toute sa place dans la prestigieuse bibliographie des Cahiers d’Asie centrale. Offrir au lecteur occidental soucieux de mieux connaître ce nouvel État du Kazakhstan surgi des décombres de l’Urss, en plein essor économique aujourd’hui, un détour historique par le xixe siècle et le début du xxe, afin d’éclairer ce qui fonde sa personnalité spécifique dans le concert des nations contemporaines.

Dédié à Nurbulat Massanov, disparu prématurément le 6 octobre 2006, ce recueil dirigé par Catherine Poujol rassemble, outre les dédicaces d’Irina Erofeeva et de Vincent Fourniau et un article d’érudition de Nurbulat Massanov, les contributions de plusieurs spécialistes du monde kazakh, historiens et anthropologues : Kassym Aouelbekov, Laure du Teilhet, Xavier Hallez, Marlène Laruelle, Isabelle Ohayon, Sébastien Peyrouse, Laura Yerekesheva, qui, en une succession de chapitres très documentés, offrent au lecteur français, un livre rare, s’appuyant sur un corpus de sources difficilement accessibles et pourtant fort utiles pour découvrir la richesse historique et culturelle d’un pays et d’un territoire encore largement méconnus.

  • Les cahiers de Revues.org