Navigation – Plan du site
Comptes rendus

N. E. Masanov, Z. B. Abylhožin, I. V. Erofeeva, A. N. Alekseenko, G. S. Baratova, Istoriâ Kazahstana, narody i kul’tury [Histoire du Kazakhstan, peuples et cultures]

Almaty : Dajk-press, 2001 ; 599 p.
Marlène Laruelle
p. 349-350
Référence(s) :

N. E. Masanov, Z. B. Abylhožin, I. V. Erofeeva, A. N. Alekseenko, G. S. Baratova, Istoriâ Kazahstana, narody i kul’tury [Histoire du Kazakhstan, peuples et cultures]. Almaty : Dajk-press, 2001 ; 599 p.

Texte intégral

1Comme son nom l’indique, ce livre retrace une histoire du Kazakhstan centrée sur les différents peuples qui composent le pays. Il a été très violemment critiqué dans la presse nationaliste kazakhe, les auteurs appartenant à un courant informel qu’on pourrait définir comme « non conformiste ». En effet, ils ne participent pas ou peu à l’écriture de l’histoire officielle en vigueur dans le pays, très « kazakhocentrée », et portent au contraire toute leur attention sur la diversité nationale du Kazakhstan. Ils sont également intéressés par l’histoire sociale, un autre thème peu traité dans l’historiographie qui s’est développée après l’indépendance de 1991.

2La première partie de l’ouvrage est dédiée aux Kazakhs eux-mêmes : histoire des peuples turciques anciens, arrivée sur le territoire contemporain des populations se définissant comme « kazakhes », état de leur culture matérielle et sociale, histoire du khanat kazakh formé au XVe siècle. Un chapitre spécifique est dédié à la fonction de khan et ses évolutions juridiques et politiques. La seconde partie se concentre sur la formation d’une société dite « multiculturelle et pluriethnique » à partir du XIXe siècle : colonisation paysanne (russe, mais aussi ukrainienne, polonaise et allemande) et historique de l’installation des diverses diasporas (doungane, ouïghour, tatare) dans le pays. Plusieurs chapitres sont dévolus à l’évolution démographique et migratoire que connaît le Kazakhstan à la période soviétique et depuis la chute de l’URSS : la catastrophe démographique des années 1920-1930 due à la sédentarisation et à la collectivisation, l’arrivée de populations européennes répondant à la gestion volontariste de l’URSS, en particulier lors de la campagne des terres vierges puis, depuis plus d’une décennie, le départ massif de ces mêmes populations européennes.

3Tous ces événements ont en effet profondément modifié la carte démographique du pays et influé sur son histoire. Cette analyse remet donc en valeur non seulement les évolutions démographiques violentes qu’a connues le pays mais également l’histoire sociale, deux domaines intrinsèquement liés qui offrent des éléments clefs pour comprendre l’histoire contemporaine du Kazakhstan. En plus de la bibliographie constituée à la fin de chaque chapitre, le livre propose une dernière partie faisant l’état des lieux de chaque peuple présent dans le pays. On ne pourra que se féliciter de la sortie de ce livre, qui se veut de référence et qui tente de répondre de manière pertinente et originale aux interrogations des chercheurs sur l’histoire du pays.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marlène Laruelle, « N. E. Masanov, Z. B. Abylhožin, I. V. Erofeeva, A. N. Alekseenko, G. S. Baratova, Istoriâ Kazahstana, narody i kul’tury [Histoire du Kazakhstan, peuples et cultures] », Cahiers d’Asie centrale, 11/12 | 2004, 349-350.

Référence électronique

Marlène Laruelle, « N. E. Masanov, Z. B. Abylhožin, I. V. Erofeeva, A. N. Alekseenko, G. S. Baratova, Istoriâ Kazahstana, narody i kul’tury [Histoire du Kazakhstan, peuples et cultures] », Cahiers d’Asie centrale [En ligne], 11/12 | 2004, mis en ligne le 23 juin 2009, consulté le 29 mai 2017. URL : http://asiecentrale.revues.org/726

Haut de page

Auteur

Marlène Laruelle

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Les cahiers de Revues.org