Skip to navigation – Site map

15/16 | 2007
Les islamistes d’Asie centrale : un défi aux États indépendants ?

Edited by Habiba Fathi

Plus d’une décennie après l’accession à l’indépendance des États d’Asie centrale, alors qu’une multitude de mouvements et groupes islamistes contestent massivement les régimes en place hérités de l’ex-URSS, le caractère autoritaire de ces régimes est systématiquement mis en cause dans l’essor de l’islamisme. L’analyse des expressions de l’islamisme centre-asiatique est rendue complexe parce que, derrière la revendication d’un “retour” à un État islamique, s’exprime une volonté de retrouver une authenticité islamique oblitérée pendant toute la période soviétique. Rappelons que l’islam centre-asiatique s’est développé sous des formes variées, y compris sous des formes extrêmes, dans des sociétés musulmanes en mutation, et que, depuis la perestroïka, il s’est mis à regagner des espaces dont il avait été largement exclu à l’époque soviétique.
Si complexe que soit la définition de l’islamisme, ce phénomène est ici appréhendé en tant que pratique politique émanant de diverses forces religieuses contestatrices. Pour cela, une analyse d’observations et de faits puisés au Kazakhstan, au Kirghizistan, en Ouzbékistan et au Tadjikistan, pays qui se différencient selon leur manière de répondre aux actions de harcèlement contre l’État faites au nom de l’islam, apporte un éclairage sur l’évolution de l’islam centre-asiatique dans ses fonctions politiques.
Fruit d’une réflexion collective, le dossier des Cahiers d’Asie centrale propose divers regards portés par des chercheurs centre-asiatiques et européens sur une gamme variée des aspects de la question de l’islamisme dans les États indépendants d’Asie centrale. S’appuyant sur de solides enquêtes de terrain menées dans différents espaces géographiques de la vaste région, ce dossier met en relief la fragilisation des jeunes États indépendants d’Asie centrale qui, depuis la fin de l’URSS, sont confrontés à des revendications d’une “justice” de Dieu et à des violences de type jihadiste.

  • Les cahiers de Revues.org