Skip to navigation – Site map
Perestroïka et glasnost : les nouvelles formes de culture et de discours politiques de la fin des années quatre-vingt en Asie centrale

L’année 1989 : politique mémorielle et recherche scientifique sur les répressions politiques au Kazakhstan

The Year 1989: Politics of Memory and Academic Research on Political Repressions in Kazakhstan
1989 год: политика памяти в академических исследованиях политических репрессий в Казахстане
Arajlym Musagalieva and Ulbolsyn Sandybaeva
Translated by Masha Cerovic
p. 51-75

Abstracts

1989 was crucial in the history of political repression in Kazakhstan. The awakening of consciousness led to the formation of public opinion and an increased interest in the history of the victims of political repression. In the late eighties this question has become central for State authorities, both to rehabilitate the victims and to support the project of national building.

Top of page

Editor's notes

Traduit du russe par Masha Cerovic

Excerpt

Full text document will be published online on November 2017.

Outline

Les cadres théoriques de la mémoire
Le débat sur les « silences » de l’histoire, condition nécessaire à l’étude de la question des répressions politiques au Kazakhstan
L’intensification des recherches sur les activités d’Alaš et l’idée de construction nationale
Une mémoire traumatique : les recherches sur les camps staliniens au Kazakhstan
Conclusion

First lines

Le choix de l’année 1989 dans l’histoire des recherches scientifiques consacrées aux répressions politiques au Kazakhstan n’est pas fortuit. Dans les années quatre-vingt, les processus de réforme (perestroïka) et de transparence (glasnost’) ont occasionné un retour sur les « silences » et « pages sombres » de l’histoire, objets d’un intérêt grandissant. Alors que le 5 janvier 1989, le décret n°145/39 sur les « Mesures supplémentaires de restauration de la justice pour les victimes des répressions politiques des années trente, quarante, et début des années cinquante » est publié à Moscou, la même année, la Commission d’enquête sur les circonstances liées aux événements de décembre 1986 à Alma-Ata voit le jour dans la République socialiste soviétique kazakhe (RSSK), témoignant de la spécificité du Kazakhstan dans le processus de glasnost’. Les débats et recherches sur le passé – qu’il soit colonial, impérial, ou soviétique – jouent un rôle important dans la construction du nouveau pro...

Top of page

References

Bibliographical reference

Arajlym Musagalieva and Ulbolsyn Sandybaeva, « L’année 1989 : politique mémorielle et recherche scientifique sur les répressions politiques au Kazakhstan », Cahiers d’Asie centrale, 26 | 2016, 51-75.

Electronic reference

Arajlym Musagalieva and Ulbolsyn Sandybaeva, « L’année 1989 : politique mémorielle et recherche scientifique sur les répressions politiques au Kazakhstan », Cahiers d’Asie centrale [Online], 26 | 2016, Online since 01 November 2017, connection on 28 July 2017. URL : http://asiecentrale.revues.org/3243

Top of page

About the authors

Arajlym Musagalieva

Arajlym Musagalieva est docteure en histoire, professeure de l’Université nationale eurasiatique L. N. Gumilev d’Astana, Kazakhstan.

Ulbolsyn Sandybaeva

Ulbolsyn Sandybaeva est docteure en philosophie, maître de conférence à l’Université nationale eurasiatique L. N. Gumilev d’Astana, Kazakhstan. Contact : arai0410@mail.ru

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page
  • Les cahiers de Revues.org